2015 : année difficile, en espérant que 2016 soit de meilleure augure !

 

Après un bilan sportif 2015 marqué par de nombreuses péripéties, il est temps de repartir sur de bonnes bases.

 

Je tiens tout d'abord à remercier mes partenaires pour leurs soutien, appui et disponibilité.

 

En effet, voici un résumé non exhaustif de 2015 :

- Nouveau rythme de paternité à prendre en compte (même si que du bonheur) ;

- Hypothermie sur le 1er duathlon de la saison (dans la Var !) ;

- Décrochage de mon vélo du porte-vélo sur l'autoroute pour le TRI de Deauville ;

- TRI de Deauville avec running neuves (erreur de débutant mais pas le choix) ;

- Fracture du 5ème métatarse : arrêt complet d'un mois dont 2 mois sans courir = fin de saison estivale et annulation des objectifs ;

- Half Iron Mont-Blanc en mode réduction ;

- Half de Bandol : malade ;

- Et pour finir chute sur le sacrum début décembre...

-...

 

Et pourtant, dès mars : mon meilleur temps sur le semi-marathon de Paris en 1h14'48" sans préparation spécifique et 3 mois après ma fracture du pied, en octobre : 34'52" sur le 10 km Paris-Centre...

Le tout accompagné d'intéressantes études à l'INSEP.

 

Voilà une année 2015 plutôt morose mais qui me laisse particulièrement motivé en enthousiaste pour 2016 avec notamment :

 

- mon nouveau club : Beauvais Triathlon - Officiel​ ;

- toujours du bon matériel, équipements et nutrition grâce à mes partenaires :

- un peu plus de VTT : Roc d'Ardenne (Marathon + Roc) et Roc d'Azur (TRI Roc + Marathon + Roc) ;

- les courses annulées de l'année dernière; 

- les championnats militaires des clubs de la Défense ;

- du format L ;

- et INFERNO ??? grosse réflexion ???

 

TOUT en composant avec mes futures responsabilités professionnelles en qualité de futur commandant de compagnie pour lesquelles je m'attacherai à donner le meilleur.

 

 

-----------------------------------

Convalescence...

 

Malgré les annulations de participation aux courses estivales : Triathlon de Paris, NISRAMAN... et le HALF IRON MONT-BLANC ????, annulation des vacances, il faut optimiser les entraînements pour ne pas sombrer et garder un minimum d'activité.

 

Pendant un mois de plâtre, le COMPEX SP 8 à chauffer ! (merci à Thomas) et je peux vous dire que je l'ai solliciter et tester dans tous les sens...

 

 

 

Trail des Evoissons à Guizancourt : j'ai tout gagné !

 

 

Alors que mon niveau de forme commence à revenir et pour débuter une semaine de vacances qui devait être marquer par un gros pic d'entraînement en vue de préparer le Nisraman, je décide de m'inscrire au Trail des Evoissons à Guizancourt sur le 18 km. 

Le début de course s'annonce bien et les sensations sont bonnes, le rythme accelère dès le départ et nous nous retrouvons à 4 en tête, avec mes "camarades habituels". Prudent, je me sent au-dessus et décide de partir seul... sauf qu'au niveau du 7ème kilomètre, je me retroune pour regarder où se situent mes poursuivants et c'est là que je marche sur un petite racine et recent une vive douleur inhabituel qui m'annonce que quelque chose s'est passé... dans le doute, la douleur, la désilusion..., je perts du terrain et le second revient sur moi. Je décide de m'accrocher, de toute façon, je sais que ma douleur ne va pas s'estomper. Nous courons ensemble pendant 5km puis je reparts seul pour les 3 derniers.

 

Fin de la course, j'ai tout gagné : le 18 km et la fin de saison.

 

En effet, c'est en retirant ma chaussure que les dégats apparaissent, podium express puis direction les urgences pour m'annoncer une fracture du 5ème métatarse et au moins 4 à 6 semaines de plâtre et 3 mois sans courir....

 

Triathlon Longue Distance de BEAUVAIS :

 

 

Deux semaines après le L de Deauville et à 20 min de la maison, quoi de mieux que de s'aligner sur le 1er triathlon L de Beauvais, sensiblement similaire à Deauville sur le papier avec ses quelques 900m D+ sur le vélo, pour continuer l'entraînement en vu des courses à venir.

 

L'organisation était sans faille avec un site qui s'y prête à merveille, de l'espace, de quoi

accueillir les familles, des bons ravitaillements... et un plateau de coureurs bien relevé

avec des noms bien connus en individuel comme en relais !

 

Côté parcours, les 1900 m de natation se font en une boucle dans le plan d'eau du Canada,

le vélo est très exigeant puis sur les trois boucles d'une 30aine de km à réaliser chacune,

environ 12 km de faux plat montant face au vent, fort vent ce dimanche ! dur dur,

malgré le D+, il s'agit d'un parcours plutôt rouleur. Le semi se termine en 3 boucles

très agréables autour du plan d'eau sur du chemin.

 

Pour ma part, je prenais le départ en guise d'un bon entraînement. Comme d'habitude,

natation moyenne mais je commence à ressentir des choses ? à voir (57ème), ensuite,

le vélo, j'ai du mal à trouver mes sensations sur les 2 premières boucles où les jambes

n'appuient pas. Certainement dû au peu de récup après Deauville et la grosse reprise

de cette semaine ? le 3ème tour se passe mieux et certains craquent (25ème).

Le point positif sera la course à pieds où je ne suis plus fâché suite à Deauville et je

renoue le plaisir avec le 3ème temps en 1h18'59". On va pas refaire la course mais

avec un semi il y a deux semaines comme j'ai fait aujourd'hui... 

 

 

Au final, je termine à la 16ème place dans un mouchoir de poche jusqu'environ la 10ème.

 

 

 

 

Maintenant place au VTT et Trail pour le Nisraman dans moins d'un mois. Ca risque de faire court !

 

 

 

Temps total : 4h25'57"

Natation : 32'43" (57ème)

Vélo : 2h28'17" (25ème)

Cap : 1h18'59" (3ème) 

Triathlon Longue Distance International de DEAUVILLE :

 

9eme du triathlon longue distance de Deauville = course club avec LEVALLOIS triathlon :

Course inversée et journée d'enseignements : toujours une paire de roues de rechange et faire au moins 50 km de rodage avec une paire de chaussures neuves !

 

 

En effet, le week-end part mal, mon vélo se décroche en partie de mon porte vélo sur l'autoroute, bilan mes supers roues montées Softwheel de Daniel complétement vrillées ! Merci Yann PAYEN pour le dépannage avec des Spline RC 55 !

 

Sinon, excepté le stress de la veille et d'avant course avec cette péripétie, compte tenue de mon résultat de l'année passée, j'ai la chance d'etre avec les PRO pour le départ et parc à vélo en portant le numéro 10.

N'est pas coutume, les deux boucles de natation en mer (trés bien pour les mauvais nageur !) se passent relativement bien et me permettent de sortir dans les 55, ensuite s'enchaîne le vélo sur un circuit que j'apprécie et où j'ai réussi à exploiter et exprimer le TMR 01 pour remonter à la 9éme place au début du deuxiéme tour, je me sens surper bien et à l'aise mais les écarts étant faits, nous avons fait le yoyo à trois sur le 2éme tour tout en se respectant.

Maintenant, j'avais qu'une envie, et au vues de mes derniers temps course à pied sur M, d'envoyer la sauce sur le semi ! Et là, effet inverse, je n'ai pas eu le choix que de récupérer une paire de basket neuve 4 jours avant et ce que je redoutais, elles n'étaient pas assez faites, au bout de 7 km, je me sentais complétement tassé et impossible d'envoyer, les cuisses ont durcies... Le cardio demandait qu'à partir et revenir sur les concurrents devant mais non, trop tard !

 

Au final, content de la nat et du vélo, décu de la course à pied et mon vélo aurait pu etre explosé sur l'autoroute !

 

 

Temps total : 4h25'57"

Natation : 33'10"

Vélo : 2h22'25"

Cap : 1h26'43

 

 

Rendez-vous dans 2 semaines pour le Half de Beauvais et une revanche sur le chrono du SEMI ?

 

Entretemps, voici un aperçu de mon BMC TE 01, tout juste sorti du carton, avec lequel je vais me familiariser au 29". Merci VELOCITE 60.

Retour sur un mois de Mai chargé :

 

 

En effet, mai marque le début de l'augmentation du volume avec l'enchaînement de quelques courses (3 en 4 semaines) :

 

- la première : le championnat de France Sapeurs-Pompiers organisé par le SDIS 95 aux étang de Cergy le samedi 10 mai 2015. Triathlon sous format SPRINT, je suis totalement passé à côté et inpossible de monter en cardio ni même de transpirer... au final, je termine à la 29ème place avec un sentiment de ne pas avoir couru ni terminé ! point positif, j'ai travaillé les enchaînement.

 

 

 

 

Triathlon qui se déroule le matin, je décide de rentrer à la maison après 2 heures de routes pour m'aligner à 17H sur les 10 km des Roses à Songeons, l'histoire de ne pas rester sur un faux rythme. Sur un parcours très accidenté et face au vent, je trouve immédiatement un bon rythme qui me permettra de prendre rapidement la 2ème place et de la garder jusque la ligne d'arrivée ! Là c'est bon, j'ai ma dose d'entraînement du samedi.

 

 

 

 

S'enchaîne immédiatement une semaine de vacances pour commencer à rouler en passant par deux fois le Mont-Ventoux en une sortie, les Gorges de l'Hérault, le plateau du Larzac accompagné de ses forts vents... plus de multiples enchaînements.

 

 

Arrive ensuite, le triathlon M d'Enghien-les-Bains le dimanche 24 mai 2015. Histoire  d'affronter le côte de Saint-Prix avec le TMR monté avec les SOFTWHEEL de Daniel, configurateion pour la préparation de Deauville dans 2 semaines. 

La course se passe bien avec une natation correcte à mon idée mais insuffisante vue ma sortie de l'eau. Les 3 boucles à vélo s'enchaînent plutôt bien mais peut-être aurais-je dû mettre les prolongateurs ? sinon, les sensatations commencent à venir. Arrive ensuite le 10 km avec un bon rendement et une bonne vitesse qui me permet de réaliser le 3ème temps course à pied pour remonter et terminer la course en 2h59 à la 16ème place scratch.

 

 

Enfin, une semaine avant Deauville et en "prériode d'affûtage" mai se termine par les championnats de France des Clubs de la Défense à Montauban sous un format M sous les couleurs de l'ASASPP Triathlon.

Une première édition très réussie : une natation en deux boucles dans le Tarn, un premier parc à vélo le long du Tarn, une boucle de 40 km en vélo dans la campagne de Montauban, un deuxième parc à vélo dans le centre ville de Montauban et enfin une course à pied en centre ville avec de nombreuses relances dans une très bonne ambiance.

Une start liste dans lequel quelques noms sortent du lot : Emmie CHARAYRON, Laurent JALABERT, Mathieu PERGET, Jérémy MOREL,…

15h30 sous un magnifique soleil et une température de l’eau à 19°C le coup de canon est donné.

 

Comme les courses précédentes, la natation est moyenne mais une fois n'est pas coutume, le magnifique parcours vélo (plutôt orienté rouleur) me convient bien et les jambes sont bien là. Débute alors une petite belle remontée en vélo (15ème temps). Puis se termine les 3 boucles du 10km en ville avec le 4ème temps en course à pieds. 

 

 

Je terminerai à la 13ème place scratch et 4ème FCSAD en 2h03'46".

 

 

L’ASASPP triathlon s’est donc remarquablement illustrée : 3ème place scratch Homme et Femme, Nicolas Vice Champion de France des Clubs de la Défense, Amandine Championne de France des Clubs de la Défense et remporte le classement par équipe pour une deuxième année. Bravo pour leurs performances et notamment le super temps vélo de Nico ! de bonne augure pourla suite...

 

 

 

 

 

 

.

Premières courses de la saison : Semi-marathon de Paris et Championnat de France de Duathlon des Clubs de la Défense :

 

Tous les week-end ne se ressemblent pas !

 

Actuellement en phase de surcharge d'entraînement dans le cadre de l'étude INSEP, j'ai débuté cette phase en prenant le départ du Semi-Marathon de Paris le 8 mars dernier. N'ayant pas préparé spécifiquement cette course, l'objectif était de faire du volume tout en essayant de passer sous les 1h16'. Les sensations acquises l'année dernière ne sont pas au rendez-vous, ni même pendant la course. Pourtant, le départ (placé entre les élites et les préférentiels grâce à la section ASASPP) s'annonce bien et le premier 10 kil passe en 35'00'', sachant que la première partie du parcours est plus rapide, j'ai tout de même pas mal d'avance sur l'objectif en maintenant du 3'30'' au 1000. Les sensations ne sont toujours pas vraiement là mais vu les différents points de passages, la vitesse est bien présente tout comme l'endurance. Il y a peut-être un truc à faire. L'objectif maintenant est de poursuivre la remontée par petits sauts de puce en rejoignant des groupes de 2 à 3 coureurs pour maintenir l'allure sur la partie du parcours qui se retrouve face au vent et en faux plat montant. Ca tient jusqu'au 21ème kilomètre pour finir le semi en 1h14'48''  soit du 3'33'' au 1000 d'allure moyenne (82ème/35000). Mon meilleur chrono qui n'était même pas mon objectif en fin de saison dernière (1h15').

 

Au final, malgré le peu sensation, ce temps me donne une bonne référence pour les halfs à venir et me motive pour les prochains mois...

 

 

 

 

 

Le week-end suivant, je m'aligne sur les Championnats de France de Dutahlon des Clubs de la Défense à Lorgues (département 83) sur un format 5 CAP/30 vélo/5 CAP, avec la section ASASPP Triathlon.

En pleine surcharge, je me sens relativement bien mais la météo ne me motive pas vraiement.

En effet, il faut faire 6 heures de TGV pour se rendre dans le sud et courir sous le vent, la pluie

et la fraîcheur ! Pour ce premier duathlon tout y est parfaitement bien organisé (excepté la météo !).

Préparation du parc à vélo sous la pluie, j'hésite sur les tenues. Au final grosse erreur stratégique

puisque partie trop couvert sur la première course à pied, je fais l'erreur de tout retirer avant de

prendre le vélo. Les premiers 8 km passent parfaitement bien, je suis alors environ 8ème tout en

remontant sur la tête de course. Puis, après la première descente, le froid s'installe et là,

début de l'hypothermie et dégringolade en souffrance jusqu'à la 15ème place du classement.

Dommage, j'étais en forme !

 

Le point positif aura été de sortir pour la première fois le BMC TMR (Vélocité 60) monté avec

les roues de Daniel en 42mm (SOFTWHEEL) et je l'avoue, je suis parfaitement satisfait

du matériel qui va m'accompagner par la suite en raison de son rendement, polyvalence et confort.

 

Le TOP !

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant, encore 3 semaines de surcharge accompagnées de différents tests VO2 max et CLM en laboratoire...

 

 

 

 

Lancement saison 2015 :

 

Je profite de ce début de nouvelle saison 2015 pour vous annoncer la création de ce site internet et de vous faire part de mes partenaires qui ont décidé de me faire confiance et de m'accompagner. Je tiens tout d'abord à les remercier de l'intérêt qu'ils ont suscité à mon égard et je ne manquerai pas de les déçevoir :

 

  • VELOCITE 60 : Jean-Stéphane pour les vélos (BMC) et matériels ;

  • INTERSPORT RIVOLI : équipements course à pied, tenues et produits énergétiques ;

  • SOFTWHEEL: Daniel pour le prêt de ses roues de vélo avec son système breveté ;

  • HIRZL : dotation de gants ;

  • BOESHIELD : dotation en lubrifiants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cadre BMC TMR 01

 

Les objectifs de l'année seront multiples et commencent par une préparation course à pied avec le Semi-Marathon de Paris et le début d'une nouvelle étude avec l'INSEP qui portera sur : l'étude de la charge d'entraînement et la réponse à la caractérisation des réponses psychophysiologiques à l’exercice en partenariat avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière.

Ensuite s'enchaîneront plusieurs courses de préparation pour notamment participer au Triathlon International L de Deauville, le NISRAMAN en belguique (Format M avec enchaînements de natation, vélo, VTT et trail) puis le HALF IRON Mont-Blanc dans la vallée de Chamonix.

 

Vous aurez l'occasion de retrouver sur ce site l'ensemble de mon actualité sportive et les résultats des divers études auxquelles j'aurais participé, qui pourront vous aider dans vos futures préparations...

 

Le suivi de l'actualité se fera également sur ma page 

 

C'est partie... la saison est lancée !

23 Novembre 2014 : Week-end de reprise

 

Après 5 semaines de "coupure", j'ai débuté la reprise par un week-end parisien en participant ce samedi après-midi aux FOULEES 18 Internationales des Sapeurs-Pompiers avec un jolie parcours (trail et route) de 18 km en 1h04.

 

Puis dimanche matin, un peu de vitesse en m'alignant sur les 10 km du 17ème arr. (course club Levallois Triathlon) en 35'49" me classant 13ème sur les 1800 participants.

.

Enfin, voilà, c'est reparti pour de la PPG.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Octobre 2014 : Une semaine dans le sud de la France

 

Pour terminer la saison 2014, je suis parti une petite semaine dans le sud de la France (Verdon et Fréjus) pour profiter des derniers rayons de soleils avec 31° et une eau à 21° dans le lac de Sainte-Croix et 22,7° dans la méditérranée. Parfait pour se recharger en vitamine D avant l'hiver.

 

Une semaine bien dense, 3 compétitions en 7 jours:

 

Le dimanche 5 Octobre : Triathlon L du Natureman 47ème/1200 avec malheureusement une pénalité.

 

Le jeudi 9 Octobre : TriRoc 7ème au scratch.

 

Le vendredi 10 Octobre : Marathon VTT du Roc d'Azur pour terminer et profiter de la région avant de remonter sur Paris. 199ème/2700

 

Le but de ces trois dernières courses sans préparations spécifiques, était de me faire plaisir et de profiter d'excellentes conditions sportives avant d'entrer dans l'hiver.

 

 

Août 2014 : INFERNO Triathlon 4ème Scratch, 3ème sénior et 1er français

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réputé comme faisant partie de la liste des triathlons les plus difficile au monde, l’INFERNO Triathlon s’est déroulé les 22 et 23 août 2014. Situé dans les Alpes de la Suisse Allemande dans la région d’Interlaken-Mürren (le tracé emprunte des parties du Swissman), il a la particularité d’enchaîner natation, vélo, VTT et trail pour un total de 155 km avec 5500 m de dénivelé positif cumulé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, cette course demande une grande organisation en terme de logistique (affaire vélo + VTT, météo incertaine et variations d’amplitudes des températures allant de 20 à -1°c en fonction du dénivelé où vous vous situez oscillant entre 600 et 3000 mètres). En effet, toutes les transitions se font à des endroits différents et la veille de la course est consacrée à vous rendre sur les différentes aires de transitions avant d’emprunter un téléphérique pour vous rendre à Mürren et assister au briefing, important pour son point météo !

En raison d’un été particulièrement frais, l’organisation décide lors du briefing d’annuler les 3100 mètres de natation (eau à 13°c au bord en surface) pour les remplacer par 3 km de course à pied dans Oberhofen.

Le départ de la course se fera tout de même au même endroit et à la même heure à Thün pour que l’ensemble des participants emprunte un bateau afin de se rendre sur l’aire de départ course à pied.

 

Se succède ensuite la partie vélo « route » pour 97 km et 2145 km de D+ avec une première bosse vélo faisant passer de 600 m à 1202 m en 19 km puis un CLM de 38 km et le deuxième col de 600 m à 1990 m en 18 km avant d’entamer une grosse descente de 13 km pour enchaîner avec le VTT : 30 km et 1180 de D+ soit une montée de 11 km assez roulante puis une descente de 14 km à la fois sur du chemin, singles et parties techniques et 5 km sur route avant de chausser les chaussures de trail et partir pour 25 km et 2175m de D+ dont les 5 premiers sont plats et terminer dans les nuages avec 8 km et 1400 m de D+ !!! avant de vous rendre au PIZ GLORIA pour franchir la ligne d’arrivée avec plus ou moins de neige en fonction de l’heure à laquelle vous arrivez.

Au final, la météo était plutôt favorable comparée aux pluies incessantes des dernières semaines dans la région.

 

Limité à 333 participants, 36 français (dont 4 filles) ont pris le départ.

 

Après une première partie vélo difficile, où j’ai éprouvé des difficultés à trouver ma cadence dans le 1er col et le CLM (30ème position environ), j’ai ensuite bien géré mon alimentation et le 2ème col est parfaitement bien passé ainsi que la montée VTT qui s’est faite au train (11ème à l’issue). L’enchainement sur le trail à environ 6h de course et les 5 premiers km de « plat » permettent de déverrouiller les jambes sans savoir ce qui m’attendait par la suite ! les 12 km suivants s’effectuent en courant mais la température commence à baisser et l’organisme me dit que ça va être difficile. Le ravitaillement à Mürren me permet de prendre mon tee-shirt manches longues X-Bionic, que j’avais laissé la veille. Le dépassement de plusieurs concurrents pendant toute cette partie trail me motive et renforce mon mental pour gravir cette montagne interminable où il devient impossible de courir et les pieds se tapent dans tous les cailloux ! Au final, je termine 4èmescratch de l’épreuve avec un grand sentiment de satisfaction d’avoir terminé devant des favoris et d’avoir disputé une épreuve de cette envergure !

 

L’organisation est parfaite et rodée même s’il est conseillé de parler allemand ou à défaut anglais, les Suisses sont très accueillant et la région est magnifique lorsqu’un rayon de soleil perse les nuages…

 

 

 

Juin 2014 : Triathlon international de Deauville

 

Je participe à mon 1er triathlon format L de Deauville (ou half) et 1er tri de l'année, pas très optimiste suite à mon entraînement des dernières semaines ! Mais les week-end ne se ressemblent pas.

Je m'élance pour 1,9 km de natation dans la Manche où, à priori, je m'en sors mieux que dans les bassins de 25m. Premier tour de vélo à mon rythme puis dès le deuxième, je m'aperçois que certains commencent à faiblir alors que je me sens en pleine forme..., le D+ en vélo me convient parfaitement. Après de nombreuses places de remontées, je pars sur la course à pied sur un bon rythme, les 10 premiers km passent très rapidement. Sans aucune idée de mon classement, je maintiens une bonne allure sur le deuxième 10km. A 100 m de l'arrivée, le speaker m'annonce 5ème en 4h59'21.

Partenaires

Clubs

Courses à venir

 

 

  • /16 : Semi marathon PARIS

  • /16 : Championnat France Duathlon des Clubs de la Défense (dpt 83)

  • 29,30/04, 1/05 : ROC d'ARDENNES